Des racines meunières depuis le XVIe siècle

meuniersDepuis 1982, je suis engagé dans l’étude et la valorisation du patrimoine industriel et des moulins. Depuis cette date j’ai aussi présidé à la restauration du moulin familial, hérité d’une tradition de plus de 450 ans de meunerie. Celui-ci est alors ruiné. Il fallut le reconstruire et remettre en état un canal d’amenée de plusieurs centaines de mètres. Cette mission continue toujours aujourd’hui.

Mon engagement dans les milieux professionnel et associatif, se situe à différentes échelles : au niveau local, départemental, régional, national et international. Cela m’a permis d’assurer une bonne maîtrise des projets d’études, de restauration, de valorisation économique et culturelle, et la gestion quotidienne de ce patrimoine. Depuis 1991, je conseille des collectivités et des associations dans la réalisation de leurs projets. Ce travail s’accompagne d’un souci permanent d’acquisition de nouvelles connaissances et compétences, se traduisant par une volonté de restituer au grand public cette histoire, au moyen de conférences, de publication d’articles et de livres de référence.

Avertissement !
Jean-Pierre Henri AZEMA n’a rien à voir avec son homonyme et illustre devancier, Jean-Pierre AZEMA, historien français spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale. Dans vos libellés n’oubliez pas  d’ajouter mon troisième prénom Henri. Merci.

Une réflexion au sujet de « Des racines meunières depuis le XVIe siècle »

Les commentaires sont fermés.